Mont de Marsan > maison L.

Mont de Marsan > maison L.

La maison s’élève sur un vaste terrain, parsemé de quelques arbres, et bordé de frontières naturelles assurées par des merlons de terre, non loin de la forêt. Du sud au nord, le site descend en pente douce rejoindre en partie basse un talus et une piste cyclable. Les propriétaires désiraient implanter leur maison le plus loin possible de l’entrée du terrain, la façade principale étant orientée au sud (l’ouest devait être évité en raison de la direction des vents dominants). Outre leur propre habitation, ils souhaitaient également que l’ensemble comprenne une partie dédiée à leur fille et à leurs petits-enfants, ainsi qu’une piscine. La maison devait d’autre part être décollée du sol d’au moins 50 cm. Une façade au sud nécessitait de pallier la sensation d’écrasement pouvant être procurée par la déclivité du terrain, semblant se « déverser » en ce point. D’où, au-delà du socle, la construction d’un muret extérieur serpentant autour de la maison et déterminant une première couronne où viendra se nicher un jardin d’agrément. Le choix d’orienter l’ensemble des pièces au sud a débouché sur la conception d’un grand couloir traversant est-ouest, distribuant d’un côté tous les espaces servis, et de l’autre les espaces servants. Entre le socle et le toit de la maison, marqués tous deux par un bandeau en béton de 50 cm d’épaisseur, se déclinent les différents lieux de vie. Un patio est interposé entre la maison des parents et celle des enfants, la connexion s’effectuant par un couloir. Partout où le vitrage s’efface, le béton matricé d’un blanc très pur vient composer la paroi, en léger retrait par rapport au socle et au bandeau supérieur, afin d’exprimer clairement le principe de stratification de l’ensemble. Afin de dissimuler complètement la maison aux regards extérieurs, un mur écran a été construit dans le prolongement du volume. La totalité du sol est constitué de carreaux de 60 x 60 cm qui, d’un beige très clair, deviennent, lorsque le soleil les frappe, presque blancs, et se moirent à d’autres heures de nuances de gris. L’ensemble du socle est basé sur un jeu de triangles : le plan ne comporte aucun angle droit, ce qui permet d’embrasser d’un regard la maison tout entière, ainsi que de créer des perspectives inattendues, sans cesse renouvelées.
programme
construction d'une maison individuelle
maîtrise d'oeuvre
atelier d'architecture King Kong
maîtrise d'ouvrage : Privée
situation : Mont-de-Marsan (40)
surface : 369 m²
calendrier : livrée en mars 2013
images/photos : atelier d'architecture King Kong
inscrivez-vous à notre newsletter