Floirac > le Clos des Berges

Floirac > le Clos des Berges

Les logements s’inscrivent dans la ZAC des quais dont le schéma directeur a été établi par l’Atelier Petermuller, avec une volonté urbaine et esthétique très forte. Située entre la Garonne et le bas Floirac, le nouveau quartier est en partie connecté à la ville, avec une densité allant decrescendo jusqu’au fleuve. Le végétal prend de plus en plus d’importance à mesure qu’on s’approche de celui-ci, et les espaces entre les constructions sont davantage dilatés, avec des traversées visuelles, des porosités… Une des contraintes fortes, en terme architectural, était de faire appel à la couleur blanche et à du bois pour les matériaux. La parcelle où sont implantés les logements que nous avons conçus est bordée par la rue des Steamers et l’avenue-promenade où aboutira dans un futur proche le pont Jean-Jacques-Bosc. Trois types de logements sont ici présents : un immeuble collectif avec deux cages d’escalier et deux accès indépendants (il est pour moitié en accession et pour l’autre en location) ; 8 maisons en bande à l’ouest, et 4 maisons de ville en accession le long de la rue des Steamers. Chacune des maisons individuelles est en triplex, avec un petit hall d’entrée conduisant au séjour, les chambres étant situées au-dessus. Afin de répondre aux exigences du cahier des charges de la ZAC, nous avons créé dans le sens ville/fleuve des trouées visuelles : les halls traversants de l’immeuble collectif construisent des transversalités et induisent des vues sur le cœur d’îlot. Notre mission s’étendant à la tenue générale de tout l’îlot, nous avons conçu une palissade en bois qui se développe sur toutes les faces. L’écriture, concernant les bâtiments, s’inspire d’une architecture méditerranéenne (celle qu’admirait Le Corbusier), aux volumes blancs assemblés sous la lumière du sud. Tous les logements de l’immeuble collectif sont dotés de loggias. Les appartements sont soit à double orientation, soit traversants. Toutes les maisons sont dotées d’un garage masqué par une façade en réglit, une place de parking étant de plus proposée au-devant de l’habitation. Le garage est ainsi laissé à la libre appropriation des habitants. L’usage de tôles perforées est une autre référence à l’orient. Deux maisons possèdent des solariums et une terrasse abritée au niveau du séjour. Concernant le jardin présent sur la parcelle, et que jouxtent aussi les bâtiments d’un autre architecte, nous avons prolongé les tonnelles installées sur le site : le végétal venant y grimper masquera ainsi les parkings. Ces pergolas sont dessinées au regard de la structure générale du plan de masse et viennent tenir les bâtiments entre eux. Des serres horticoles sont installées dans l’un des jardins, dans un autre nous avons laissé un arbre mort couché – la nature reprend ainsi ses droits –, tandis que dans un troisième nous avons implanté des cabanes à oiseaux perchées sur des mâts. Quelques arbres de haute tige donneront de l’ombre quand ils auront atteint l’âge adulte.
programme
construction de 34 logements (du T2 au T5) et de locaux d'activité
label H&E
maîtrise d'oeuvre
atelier d’architecture King Kong, Cetab Ingénierie, Cyrille Marlin
maîtrise d'ouvrage : Axanis
situation : Floirac (33)
surface : 3 965 m²
coût ttc : 4 766 000 €
calendrier : livré en octobre 2013
images/photos : Arthur Péquin
prix/édition : sélection 2e prix grand public Archicontemporaine 2014
inscrivez-vous à notre newsletter