Bordeaux > maison P&M

Bordeaux > maison P&M

Après avoir acquis ce hangar où autrefois on fabriquait du cacao, les architectes prennent le parti de conserver tel quel tout ce qui est susceptible de l’être. La nouvelle maison, 235 m2 sur deux niveaux, conserve au maximum l’esprit d’origine du lieu. En retrait par rapport au cours de 30 m, le hangar s’élève sur deux niveaux, avec un sol de béton industriel au rez-de-chaussée et un étage revêtu de parquet : on y accède par un escalier également en bois, auquel les maîtres d’œuvre n’ont pas touché. Seule la verrière en polycarbonate percée sur l’un des longs pans du toit a été remplacée par une verrière neuve, pour des questions d’étanchéité et thermiques. Le plancher de l’étage étant ouvert en ce point, la lumière zénithale pénètre jusqu’au rez-de-chaussée. Celui-ci est tramé par les portiques métalliques sur lesquels sont disposées des solives et qui supportent le niveau supérieur, avec un poteau tous les 3 m environ. Dans ces « caissons » ont été disposées des caravanes-chambres pour les enfants et les parents. Sanitaires et buanderie sont disposés au fond du hangar derrière une paroi de placo : la cuisine à l’étage est implantée logiquement à l’aplomb. Le reste du R+1 est occupé par un vaste salon/salle à manger. Le remplissage du garde-corps ayant disparu, les architectes ont choisi de le remplacer par ces bandes que l’on trouve sur les chantiers de bâtiment ou de voirie : des filins orange verticaux de 90 cm de haut sont reliés par d’autres segments indiquant selon les normes la présence de gaz (jaunes), d’électricité (verts) ou d’eau (bleus). L’esthétique industrielle en est confortée tandis que les couleurs apportent de la chaleur à l’ensemble. Le dessin de la façade a été conservé, mais l’état des briques, devenues poreuses, a nécessité la mise en œuvre d’un bardage ondulé en métal galvanisé sur tout le pignon. Au-devant, entre l’entrée du hangar et le cours, a pris place un boulodrome, une allée et une terrasse. L’esprit loft est dans cette réhabilitation pris au pied de la lettre, chaque – petite – intervention étant réversible. La « gestion » de l’intimité de chaque membre de la famille est à inventer, au-delà des conventions d’une maison « classique ». Un parfum de nomadisme confortable marque l’ensemble des espaces de cette habitation heureuse.
programme
réhabilitation et conversion d'un hangar en logement
maîtrise d'oeuvre
atelier d'architecture King Kong, en association avec Marie Bühler
maîtrise d'ouvrage : P&M
situation : Bordeaux (33)
surface : 235 m²
calendrier : livré avril 2014
images/photos : Antoine Guilhem-Ducléon
inscrivez-vous à notre newsletter