Bordeaux > lycée Gustave Eiffel

Bordeaux > lycée Gustave Eiffel

Le site du lycée Gustave-Eiffel possède toutes les caractéristiques d’un îlot urbain. Sa superficie de 2,5 hectares, ses deux façades urbaines cours de la Marne et rue Ferbos en font l’une des parcelles les plus importantes du quartier de la Marne. Le lycée est composé d’un bâtiment classique du XIXe siècle, organisé autour d’une cour d’honneur carrée et d’extensions de plusieurs époques. Ces dernières, sans véritable logique, donnent à l’ensemble un aspect relativement hétéroclite répondant uniquement à des besoins fonctionnels. Les cours secondaires, à la géométrie approximative, ont été peu à peu envahies par des préfabriqués saturant ainsi l’espace vide devenu rare. Notre proposition consistait dans un premier temps à retrouver une cohérence à travers la recomposition générale du site. Celle-ci s’appuierait sur la géométrie du bâtiment classique afin de révéler les lignes de force, axes, alignements et perspectives. La construction d’une nouvelle façade sur la rue Ferbos et la requalification de ses entrées offriraient aux utilisateurs une lecture plus claire des différentes entités du lycée et de son fonctionnement. Les cours reconsidérées devenaient des espaces à part entière et non plus résiduels ; leurs connexions permettaient une fluidité de déplacement et le sentiment d’appartenir à une entité unique : le lycée Gustave Eiffel. En terme spatial, la cour d’honneur était maintenue comme affirmation d’un axe symbolique du lycée, connecté au cours de la Marne et traversant toute la partie est du bâtiment. Le projet accentuait cet axe en proposant le dessin d’une deuxième cour carrée accessible depuis les portes de l’ancienne chapelle et reliée à la rue Ferbos. Cette entrée, dans l’axe de l’entrée principale, proposait une perspective sur la totalité du site. Le bâtiment rue Ferbos offrait 4 niveaux dans lesquels étaient installés les locaux du Centre de Formation des Apprentis, les espaces de restauration et les logements de fonction. Le rez-de-chaussée de cet immeuble, relativement poreux, gérait les accès de livraison et ceux du parking souterrain, l’accès à la salle polyvalente et aux logements de fonction. L’entrée des élèves dans la cour des ateliers en vis-à-vis de l’accès à l’annexe Ferbos avait été conçue comme une « brèche » entre les bâtiments E et C. Aucun effet ostentatoire n’avait été recherché, puisque l’entrée principale, symbolique, du lycée Eiffel, restait celle du cours de la Marne. Il s’agissait plus, sur cette façade, de se glisser à l’intérieur d’un îlot dont la continuité urbaine serait assurée par une similitude de traitement des façades des deux bâtiments constituant la rue Ferbos. Les limites du site du lycée étaient ainsi clairement identifiables.
programme
restructuration et extension du lycée, construction d’un gymnase
maîtrise d'oeuvre
atelier d’architecture King Kong, Cetab Ingénierie
maîtrise d'ouvrage : Conseil Régional d’Aquitaine
situation : Bordeaux (33)
surface : 20 000 m²
coût ttc : 20 600 000 €
calendrier : concours 2003
images/photos : D3îles
inscrivez-vous à notre newsletter