Toulouse > théâtre du port Viguerie

Toulouse > théâtre du port Viguerie

Le projet d’amphithéâtre de port Viguerie se nourrissait de l’histoire de son site d’implantation. Ainsi, la berge de la Garonne, au droit de l’hémicycle existant, adopte une géométrie qui évoque le radoub. La scène, à l’image d’une barge amarrée, tirait son vocabulaire formel, son esthétique, du port jadis existant en bordure du quartier Saint-Cyprien. L’amphithéâtre se lovait dans l’hémicycle. Il laissait apparaître et mettait en valeur le mur formant digue préexistant. Le rapport formel qu’entretenaient le projet et ce mur était en effet très important. Un amphithéâtre massif et d’un seul bloc avait été abandonné au profit d’un traitement en deux parties : un socle « inondable » sculpté en béton et des balcons de bois conçus telles des coques « échouées ». La courbe de visibilité du gradin, conjuguée à l’acoustique nécessairement parfaite du lieu, avait orienté le projet vers cette lecture de « balcons en pétales ». La scène, comme une barge à quai, semblait attendre que l’eau monte (ce n’était qu’illusion car elle était fixe). Son positionnement permettait d’orienter l’amphithéâtre dans l’hémicycle. Ainsi, dans la perspective du jeu sur le plateau, la rive droite des bords de Garonne servait de fond de scène. Le gradinage de l’amphithéâtre était décliné en deux parties, haute et basse. Il s’agissait d’offrir au quartier Saint-Cyprien un espace public que la voiture avait conquis sur le square initial de port Viguerie. Il s’agissait aussi de répondre à la montée des eaux de la Garonne. La partie basse de l’amphithéâtre répondait à ces deux préoccupations. En effet, ce « socle sculpté » en béton matricé et teinté dans la masse permettait d’offrir côté ville, en sous-face des balcons, un espace public à échelle urbaine, à la fois foyer du public et zone de déambulation hors périodes festives. Côté Garonne, ce socle offrait des assises en hémicycle, à proximité immédiate du plateau scénique. Une pente générale de 5% permettait l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite, près du proscenium, ainsi qu’une gestion de la descente des eaux plus « propre » en cas d’inondation.
programme
construction d’un théâtre de plein air de 1500 places, de loges et billetterie
maîtrise d'oeuvre
atelier d’architecture King Kong, Ingerop Sud-Ouest, Ducks Scéno, IdB Acoustique, Anne Bureau
maîtrise d'ouvrage : Ville de Toulouse
situation : Toulouse (31)
surface : 1 265 m²
coût ttc : 2 750 000 €
calendrier : concours 2004
images/photos : D3îles
inscrivez-vous à notre newsletter