Saint-Maixent > espace spectacles

Saint-Maixent > espace spectacles

La place d’armes, forme urbaine imposante, exprimant clairement sa fonction, restait disproportionnée par rapport à la ville et, du fait qu’il ne s’agissait pas d’une place urbaine, aucun équipement majeur ne s’était implanté sur sa périphérie. Le terrain d’assiette n’avait pas de qualité intrinsèque. Il se situait en bordure de la place, derrière un écran végétal constitué de haies opaques et d’une quadruple rangée d’arbres. Cet écran cachait la parcelle et obstruait les vues vers la Sèvre niortaise. Cependant, il constituait un véritable front pouvant être assimilé à un front bâti qu’il convenait de maintenir, voire de renforcer. La parcelle disposait par ailleurs de points de vue particulièrement intéressants sur le grand paysage alentour, qui devaient être révélés. C’est ainsi que la façade d’entrée s’inscrivait en continuité du front végétal. La volumétrie retenue était simple et essentielle, pour une architecture non ordinaire, adaptée à ce lieu et à sa fonction. Les façades, en inox poli miroir ou en inox dépoli, reflétaient les couleurs du ciel, des arbres et du paysage. Leur ambiguïté assurait une parfaite insertion dans le site. L’accès se faisant principalement depuis la place, un parvis de la largeur du bâtiment était aménagé pour différencier les sols et implanter un mobilier et un éclairage urbain adaptés. Une verrière horizontale éclairait naturellement le hall qui était idéalement étudié pour recevoir des expositions thématiques. La configuration des entrées par les vomitoires permettait des accès très aisés pour le public et, notamment, pour les personnes à mobilité réduite. Les inflexions intérieures de la salle reprenaient les formes qualifiant l’architecture extérieure du bâtiment. Ainsi, cet espace propre particulier restait néanmoins compact, avec un bon rapport scène/salle, une visibilité homogène, un bon volume acoustique et une relative facilité et simplicité d’usage. Le gradin était élaboré avec une pente variable suivant une courbe de visibilité optimale qui permettait de conserver un rapport vivant et chaleureux entre public et musiciens, acteurs, danseurs ou conférenciers.
programme
construction d'un espace de spectacles et de rencontres
maîtrise d'oeuvre
atelier d'architecture King Kong, Bureau Technique du Poitou, LBE Fluides, Ducks Scéno, ldB Acoustique
maîtrise d'ouvrage : Commune de Saint-Maixent l'École
situation : Saint-Maixent l'École (79)
surface : 635 m²
coût ttc : 1 838 300 €
calendrier : concours 2005
images/photos : Sébastien Hommes
inscrivez-vous à notre newsletter