Niort > Musée Bernard d'Agesci

Niort > Musée Bernard d'Agesci

Le Musée Bernard d’Agesci prend place dans l’ancien lycée Jean-Macé, édifice de la fin du XIXe siècle aisément repérable, situé à proximité du centre historique de Niort. Trois entités muséographiques devaient y être installées : une section beaux-arts, une section histoire naturelle, et enfin un conservatoire de l’éducation, retraçant l’histoire de la scolarité du début du XXe siècle jusqu’à nos jours. À cela s’ajoutaient une bibliothèque, ainsi qu’un auditorium, destiné à accueillir des concerts de musique de chambre mais aussi des conférences. Une vaste salle d’expositions temporaires a pris place au rez-de-chaussée, tandis que, sur deux niveaux, un atelier de restauration d’œuvres d’art était conçu pour être mis à la disposition de restaurateurs privés. L’administration a été installée dans un petit pavillon XIXe annexé à l’ensemble. La façade originelle du bâtiment étant très austère, l’entrée du Musée a été déplacée vers le fond de la parcelle. Là, une rampe vient chercher les visiteurs depuis le parvis. Une halle (clin d’œil à l’ancienne serre, démolie de longue date, que comportait le lycée), établit une jonction entre cet accès et la salle d’expositions temporaires. Un travail sérigraphique, à base de pixels verts, anime la façade de cette halle, en référence aux lentilles du marais proche de la ville, ou de végétaux divers. À l’intérieur du Musée, un travail très affiné a été mené avec le scénographe afin d’animer les parcours. Un ascenseur panoramique à la montée très lente permet de passer devant des vitrines où sont disposés des éléments significatifs des collections. Dans le hall, un volume assez imposant constitué de planches de bois évoque les empilements visibles dans les scieries poitevines. Ce meuble à taille humaine abrite des collections d’oiseaux naturalisés. Un cabinet de curiosités renferme divers objets exotiques, tandis que certaines vitrines prennent les allures de moucharabiehs (elles sont destinées aux arts islamiques). Si l’ancien lycée a fait l’objet d’une restauration complète, son image a été conservée, tel un témoignage important. La présence des anciens escaliers est signalée par des baies vitrées. Le jardin offre une perspective intéressante sur le long pan ouest de l’édifice, tout en constituant un terrain d’expérimentations pour la section histoire naturelle. Les salles de la section beaux-arts ont fait l’objet d’un travail affiné sur les murs de refends. Les volets mobiles situés devant les baies vitrées permettent de réguler la lumière, pour accentuer le confort des visiteurs. Ainsi, des contraintes existantes, ont surgi autant de trouvailles, qui confèrent au Musée son caractère ludique, vivant, et son fil de découvertes sans cesse renouvelées.
programme
restructuration d’un ancien lycée en musée (beaux arts, histoire naturelle, conservatoire de l’éducation, restauration d’oeuvres d’art)
maîtrise d'oeuvre
BLP (architecte mandataire), atelier d’architecture King Kong (architecte associé), LBE Fluides, Bureau Technique du Poitou, Yon Anton-Olano, Zette Cazalas, Julie Soistier
maîtrise d'ouvrage : Communauté d’Agglomération de Niort
situation : Niort (79)
surface : 5 000 m²
coût ttc : 8 680 000 €
calendrier : livré en juin 2005
images/photos : Arthur Péquin
inscrivez-vous à notre newsletter