Montpellier > aquarium Odysseum

Montpellier > aquarium Odysseum

Le projet de construction d’un aquarium sur le site Odysseum de Montpellier marquait une volonté forte de la collectivité de développer une ZAC à caractère culturel, sportif et commercial au cœur de Port Marianne. Le terrain d’assise du projet indiquait aussi une intention marquée de singularité et de point d’appel sur la zone. La découverte et la compréhension des fonds marins et de tous les organismes vivants qui les composent correspondent à une science évolutive. Le sens premier du projet d’architecture de l’aquarium de Montpellier se devait ainsi de traduire la vision marine d’un monde merveilleux mais aussi rempli de mystère. Il s’agissait surtout de mettre en éveil tous les sens du visiteur. Notre ambition était de créer sur le site d’Odysseum un Opéra des mers, doté d’une architecture emblématique au service d’un projet scénographique tout entier orienté vers cette idée d’éveil de tous les sens. Loin d’imaginer un décor figé, une image stéréotypée voire caricaturale d’un milieu si riche, qui serait muré dans une dimension muséale, nous souhaitions au contraire révéler au public, certes la scène de cet opéra, mais aussi les coulisses, afin que chacun, au fil des visites, puisse percevoir un lieu sans cesse en mouvement. Le concept d’opéra introduisait d’une manière dynamique un principe de « porte, scène et observatoire » pour chaque acte. De plus, afin d’ajouter une strate sensorielle supplémentaire à la scénographie du lieu, nous proposions un projet de design sonore entièrement orienté vers la mise en valeur du projet architectural et scénographique. L’aquarium de Montpellier se devait d’être un projet singulier, à forte résonance paysagère du milieu aquatique dans son image. La perception extérieure de son enveloppe était ainsi tout entière tournée vers cette idée de paysage. Sans en être une stricte copie, le projet évoquait cette notion d’environnement naturel. Quatre entités physiques composaient notre proposition : un bâtiment de service habillé de bois et de métal ; les quatre actes de l’opéra, lovés dans des volumes aux formes oblongues et aux couleurs acidulées ; une nappe métallique « froissée » de teintes marron à ocre rouge, recouvrant la zone des aquariums ; une verrière délimitant les zones du hall et de la forêt tropicale. Le point central de la composition était le grand bassin océan, autour duquel s’implantaient en s’enlaçant des volumes oubliant l’angle droit. Ces volumes définissaient le parcours scénographique, et proposaient au visiteur une lecture didactique à la fois côté « scène » (les aquariums…) et parfois côté coulisses (process technique). Cet univers de formes oblongues entrelacées se glissait sous une toiture à facettes, en métal, qui englobait les espaces de visite.
programme
construction d’un aquarium
maîtrise d'oeuvre
atelier d’architecture King Kong, Ingerop, Ducks Scéno, Kaplan Projets, Germinal Borras, Audionaute, CHF
maîtrise d'ouvrage : Communauté d’Agglomération de Montpellier
situation : Montpellier (34)
surface : 4 700 m²
coût ttc : 14 300 000 €
calendrier : concours 2004
images/photos : D3îles
inscrivez-vous à notre newsletter