Bordeaux > parc de stationnement

Bordeaux > parc de stationnement

La parcelle où doit prendre place le nouveau parc de stationnement Beaujon est située dans un lieu très stratégique. À proximité immédiate du boulevard, mais aussi d’un des futurs arrêts du tramway de la ligne D, elle offre une grande opportunité aux automobilistes cherchant à garer leurs véhicules. Revers de la médaille, l’emprise de ce foncier est extrêmement exiguë. L’objectif était bien en effet d’atteindre le nombre de places demandées, tout en restant au plus près des nécessités programmatiques. Il s’agissait aussi de limiter l’impact du projet qui, en termes de gabarit, devait se couler harmonieusement dans le tissu urbain environnant. Cette dimension d’insertion urbaine était en effet fondamentale : l’idée proposée ici était bien d’intégrer un « corps étranger » à la ville de pierre, et divers exemples notamment français montrent à quel point cette question a pu être traitée d’une manière indélicate, qu’il fallait veiller à ne pas reproduire. La proue de ce bâtiment d’angle était ainsi marquée par l’encorbellement successif des deux plateaux supérieurs. La courbe élégante induite par ce dessin adoucissait l’ensemble du volume, sans qu’il soit nécessaire de faire assaut d’artifices formels coûteux, et peu en rapport avec le contexte. Les plateaux étaient traités d’une manière extrêmement sobre et fonctionnelle, les poteaux étant évacués des zones circulées et de stationnement. Une rampe centrale à double sens permettait la desserte des niveaux supérieurs. Cette gestion des flux, tout en respectant scrupuleusement les rayons de braquage propres à ce type de parking, permettait d’autre part d’éviter les culs-de-sac. Le parc-relais, par le dessin qu’il adoptait, offrait l’opportunité de construire facilement un niveau supplémentaire, afin de totaliser plus d’une centaine de places. Afin de contenir l’impact du bâtiment, nous avions conçu des plateaux présentant une pente de 4%. Celle-ci permettait d’obtenir une hauteur suffisante dans le local de la sous-station de redressement, tout en maîtrisant l’importance de la façade sur la rue Croix-de-Seguey. Les façades du parc Beaujon étaient constituées d’une résille métallique adoptant une teinte « champagne », propre à répondre en douceur aux nuances blondes de la ville de pierre. Nous proposions de ponctuer cette résille de différents types de « cadenas d’amoureux », tels qu’on peut en voir notamment sur les garde-corps du pont des Arts à Paris. Cette démarche artistique simple et peu onéreuse aurait pour effet d’animer les façades qui, par le biais des reflets changeants de la lumière, et du scintillement de ces points d’accroche pour le regard, auraient semblé en perpétuel mouvement.
programme
construction d'un parc de stationnement
maîtrise d'oeuvre
atelier King Kong, Khephren Ingénierie, Alto Ingénierie, IdB Acoustique, Iris Conseil Aménagement
maîtrise d'ouvrage : Parcub
situation : Bordeaux (33)
surface : 1 140 m²
coût ttc : 2 860 000 €
calendrier : concours 2013
images/photos : 2:pm
inscrivez-vous à notre newsletter