Bègles > chaufferie biomasse

Bègles > chaufferie biomasse

Nous avons conçu la chaufferie biomasse, avec son espace d’animation demandé par la Ville de Bègles, comme un tout cohérent, l’idée étant d’autre part de réfléchir au devenir du site, qui devait accueillir des logements étudiants et des commerces au rez-de-chaussée.
Le bâtiment que nous avons réalisé alimente aujourd’hui tous les bâtiments sociaux des Terres-Neuves, ainsi que ceux de l’ancienne caserne militaire transformée en bureaux : il s’agit donc d’un acte fort, politiquement parlant.
Généralement, les chaufferies biomasses sont des volumes opaques, mais ici nous avons essayé d’apporter au bâtiment un peu de légèreté, en même temps que nous en faisions un signal fort. Nous avons ainsi opté pour du métal perforé de couleur rouge concernant la grande cheminée qui évacue les fumées, mais aussi l’espace d’animation, conçu sur un plan triangulaire, sur l’un des côtés. La connotation « techniciste » du bâtiment est ainsi tempérée. La chaufferie biomasse se situe à la rencontre de deux systèmes urbains très différents : la caserne des Terres Neuves, avec son système très orthonormé, et le schéma urbain dû à Tania Concko, plus organique. Nous avons tenu compte des deux tracés en composant notre bâtiment selon deux types d’implantation formelle, d’où des trapèzes, des triangles et des angles droits. Le bâtiment s’inscrit ainsi en souplesse dans son contexte en complet renouvellement.
programme
construction d'une chaufferie biomasse
maîtrise d'oeuvre
atelier d'architecture King Kong, Ipi
maîtrise d'ouvrage : Dalkia
situation : Bègles Terres Neuves (33)
surface : 535 m²
coût ttc : 1 000 000 €
calendrier : livré octobre 2014
images/photos : Antoine Guilhem-Ducléon
prix/édition : sélection PRAd’A – Palmarès Régional Aquitain d’architecture 2016
inscrivez-vous à notre newsletter